Le rôle de la reconnaissance au travail dans la prévention des rechutes et la promotion du maintien en emploi de travailleurs ayant vécu un problème de santé : De l’étude du phénomène à la conception d’un questionnaire

+ En cours d'évaluation

Titre

Le rôle de la reconnaissance au travail dans la prévention des rechutes et la promotion du maintien en emploi de travailleurs ayant vécu un problème de santé : De l’étude du phénomène à la conception d’un questionnaire

Statut En cours d’évaluation
Population (diagnostic) Troubles mentaux courants, Troubles musculosquelettiques
Chercheurs Marc Corbière, Louise O’Reilly, Alessia Negrini, Chantal Cara
Organisme de financement
Brève description Problématique de santé et de sécurité du travail et objectifs :  Une estimation des coûts à partir des données de la CNESST (2005-2007) révèle que le coût moyen des troubles mentaux courants (TMC) impliquant une rechute passe du simple au double (68 738 $ sans rechute, contre 125 129$ avec une rechute) et que pour les troubles musculosquelettiques (TMS), il est multiplié par quatre (20 453$ contre 81 110$) (Lebeau, 2015). Ces constats renvoient à des préoccupations chez les intervenants en milieu clinique (ex. ergothérapeute, psychologue), qui se voient dans l’urgence d’identifier les facteurs psychosociaux qui peuvent prévenir les rechutes et promouvoir le maintien en emploi en santé des travailleurs (TMS/TMC). Selon plusieurs théories en psychologie du travail (Zawieja et Guarnieri, 2014), la reconnaissance au travail a un impact positif sur la santé et le fonctionnement des travailleurs. Certains auteurs considèrent cette notion comme le facteur principal de la préservation de la santé (Molinier et Flottes, 2012). En revanche, une faible reconnaissance au travail peut agir en tant que risque psychosocial significatif et ainsi nuire à l’individu sur le plan psychologique, physiologique et comportemental (Corbière, Negrini, et Dewa, 2013). Chez des groupes de travailleurs qui ont eu une absence du travail significative et dont les compétences ont pu être re-questionnées par le collectif de travail (Saint-Arnaud, Saint-Jean, et Rhéaume, 2004), l’évaluation de la reconnaissance au travail peut devenir judicieuse lors de la réintégration au travail et, par voie de conséquences, permettre à l’intervenant en milieu clinique d’évaluer les perceptions (vécu, expérience) de son client, en lui offrant des stratégies pour prévenir les rechutes et assurer son maintien en emploi. La reconnaissance au travail n’a toutefois pas été investiguée en contexte de retour au travail à la suite d’un TMS/TMC. Les objectifs du projet sont: 1) documenter la signification de l’expérience de reconnaissance au travail auprès de travailleurs qui reprennent leur activité professionnelle à la suite d’une absence maladie (TMS/TMC) (O1); 2) concevoir et valider un questionnaire sur la notion de reconnaissance au travail chez les travailleurs qui sont retournés au travail à la suite d’une absence due à un TMS/TMC (O2); et 3) évaluer la contribution de la reconnaissance au travail chez les travailleurs avec un TMS/TMC qui ont récemment repris leur activité professionnelle, et ce, sur leurs rechutes éventuelles et leur maintien en emploi (O3).
Méthode : Ce projet consiste en un devis mixte séquentiel. En premier lieu (O1), il s’agit de conduire une recherche de nature phénoménologique (Cara, 1997; O’Reilly et Cara, 2014) auprès de deux groupes de travailleurs qui sont retournés au travail après une absence maladie due à un TMC (25 pers.) et un TMS (25 pers.) afin de mieux documenter leur expérience de reconnaissance au travail. Par la suite, il s’agira de concevoir et valider un questionnaire sur la reconnaissance au travail (O2 et O3). Les résultats issus de la recherche phénoménologique seront nécessaires pour la conception de l’outil. Les chercheurs adopteront les étapes requises à la conception et la validation d’un questionnaire (Gallagher, 2014) auprès d’un échantillon de 150 TMS et 150 TMC.
Résultats attendus : La notion de reconnaissance au travail sera documentée pour des travailleurs qui ont repris leur activité à la suite d’une absence due à un TMS/TMC. Elle permettra de concevoir un questionnaire pour mieux évaluer la reconnaissance au travail et comprendre ses retombées, notamment les rechutes et le maintien en emploi de ces deux groupes de travailleurs.
Retombées prévisibles : Les résultats de ce projet pourront permettre aux intervenants des milieux cliniques de mieux intervenir auprès de travailleurs ayant vécu un problème de santé (TMS/TMC), en processus de retour au travail. Lorsque le questionnaire sera validé, l’intervenant pourra l’utiliser dans sa clinique afin de prendre connaissance des perceptions de son client concernant la présence ou l’absence de reconnaissance dans son milieu de travail, en élaborant des stratégies constructives qui pourront l’aider dans la prévention d’éventuelles rechutes et son maintien en emploi. Si les résultats s’avèrent probants, une version de ce questionnaire pourra éventuellement être développée pour les intervenants en milieu de travail (ex. conseiller dans les ressources humaines).
Critères d’inclusion
  • Être âgés d’au moins 18 ans, parler et comprendre le français
  • Être récemment de retour au travail à la suite d’un TMC ou d’un TMS
  • Travailler au moment du diagnostic (TMS ou TMC)
Critères d’exclusion
  • Avoir un diagnostic cognitif important (p. ex. problème de mémoire) ou de déficience intellectuelle
  • Être travailleur autonome

Pour plus d’informations: (514) 987-3000 | participant@santementaletravail.ca

Validation du questionnaire Obstacles au Retour au Travail et Sentiment d’Efficacité pour les Surmonter (ORTESES) auprès de travailleurs avec un trouble musculosquelettique ou un trouble mental transitoire
+ Outils validés
Titre

Validation du questionnaire “Obstacles au Retour au Travail et Sentiment d’Efficacité pour les Surmonter” (ORTESES) auprès de travailleurs avec un trouble musculosquelettique ou un trouble mental transitoire

Statut Outil validé
Population (diagnostic) Troubles mentaux courants, Troubles musculosquelettiques
Chercheurs Corbière, M, Durand, MJ, St-Arnaud, L, Briand, C, Fassier, JB, Loisel, P, Negrini, A.
Organisme de financement Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et sécurité du travail (IRSST)
Brève description

Ce projet de recherche vise à valider le questionnaire intitulé Obstacles au Retour au Travail Et Sentiment d’Efficacité pour les Surmonter (ORTESES) auprès de personnes avec un trouble mental transitoire ou un trouble musculosquelettique en processus de retour au travail et inscrites dans un hôpital, une clinique ou un centre de réadaptation au Québec ou en Ontario.

Une fois que l’ORTESES sera validé, il offrira aux cliniciens la possibilité d’établir un plan d’intervention complet qui facilitera un retour au travail efficace pour leurs client(e)s. L’ORTESES permettra d’identifier non seulement, les obstacles perçus les plus significatifs chez les clientèles ciblées dans leur processus de retour au travail, mais aussi leur sentiment d’efficacité pour les surmonter. Une fois que la validation des deux versions de l’ORTESES (TMS et TMT) sera complétée, elle offrira aux cliniciens la possibilité d’établir un plan d’intervention systématique qui facilitera un retour au travail efficace de leurs client(e)s tout en diminuant les risques de rechutes.

Critères d’inclusion
Critères d’exclusion

Pour plus d’informations: (514) 987-3000 | participant@santementaletravail.ca